Résultats de recherche: droit humain en

Eloïse Bouton écrit sur les Droits humains dans Jeanne Magazine!

7 août

Droits humains pour tou-te-s, quand le langage fait sa révolution

 

Tribune JPEG

 

Retrouvez l’article d’Eloïse Bouton dans le dernier numéro de Jeanne Magazine !

 

fichier pdf Tribune Eloise Bouton pour Jeanne Magazine

 

 

Remplaçons «droits de l’homme» par «droits humains»!, La tribune dans Libération

16 juil

libé« Si elle veut enfin inclure pleinement les femmes dans l’humanité, la République française doit rompre avec une expression issue d’une vision idéalisée de la Déclaration de 1789. Ses voisins l’ont déjà fait. »

Retrouvez en ligne dans Libération la tribune du collectif Droits humains pour tou-te-s :

http://www.liberation.fr/societe/2015/07/13/remplacons-droits-de-l-homme-par-droits-humains_1347376

A Bures-sur-Yvette on est très en avance !

13 juil

La municipalité semble très en avance, elle annonce sans détours : Square des Droits de l’Homme condamné

Qui osera la prochaine étape ?

Manuel Valls demandera l’abrogation de la Place des Droits de l’Homme et du Citoyen à Evry ?

Demain, François Hollande annoncera la modification de l’intitulé de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen ?

IMG784

Compte-rendu de la Conférence du 21 mai 2015

25 juin

Lien vers le PDF de la conférence Retrouvez les contenus des interventions de la conférence du 21 mai 2015 au format PDF

fichier pdf Droits humains conference 21 mai 2015

Conférence animée par Eloïse BOUTON, journaliste indépendante et militante féministe, autrice de Confession d’une ex-Femen

Ouverture par Sylvain RAIFAUD, Adjoint au Maire chargé de la démocratie locale et du budget participatif, de la vie associative et des espaces verts

Point d’étape sur la campagne Droits humains pour tou-te-s par Sara VILA, porte-parole du Collectif Droits humains pour tou-te-s

Présentation de la campagne de Zéromacho

Le point de vue du HCEfh (Haut Conseil à l’égalité entre les femmes et les hommes) par Romain SABATHIER, Secrétaire général du HCEfh

Expertises pour mieux déjouer les arguments

Claudie BAUDINO, autrice de Politique de la langue et différence sexuelle, la politisation du genre des noms de métier

Eliane VIENNOT, historienne spécialiste des relations de pouvoir entre les sexes, autrice de Non, le masculin ne l’emporte pas sur le féminin !

Rachel MULOT, Cheffe du service Enquêtes au magazine Sciences et Avenir

Prises de paroles de représentant-e-s d’associations signataires de l’Appel

La Clef, les Femen, Equilibres & Populations, le Planning familial

Interpellation du Président de la République

Les vidéos de la conférence du 21 mai 2015

23 juin

Capture d’écran 2015-06-23 à 13.24.26Le Collectif Droits Humains pour Tou-te-s tient à remercier tou-te-s les intervenant-e-s pour leur présence à la conférence que nous avons tenu le 21 mai 2015 et d’avoir ainsi contribué à la réflexion et au débat sur la question.

Vous trouverez ci-dessous le lien vers la chaine Dailymotion du Collectif où vous trouverez une dizaine de vidéos des interventions faites au cours de la Conférence. N’hésitez pas à en faire usage et à les distribuer largement auprès de vos réseaux.

http://www.dailymotion.com/user/droitshumainspourtou-te-s/1

 

Communiqué de presse du 26 mai 2015

26 mai

Interpellation du Président de la République, Paris, 26 mai

Le terme « droits humains » bientôt reconnu ?                                                                                         

Paris, 26 mai 2015 – Alors que le Président de la République célèbrera demain l’entrée au Panthéon de « Grandes Femmes », la campagne Droits humains pour tou-te-s a passé un cap.  Désormais, « ceux qui s’agrippent au terme  »droits de l’homme » auront à se justifier ! » Pour le Collectif Droits humains le changement de terminologie est inéluctable.

A la veille de l’entrée au Panthéon de Geneviève de Gaulle-Anthonioz et Germaine  Tillion, le collectif Droits humains espère que François Hollande fera référence aux droits humains plutôt que de souligner une fois de plus que le masculin l’emporterait sur le féminin. Les associations signataires de l’Appel seront particulièrement attentives à son discours.

Un courrier adressé au Président de la République

Suite à sa conférence de mobilisation du 21 mai 2015, le collectif Droits humains a d’ailleurs décidé d’interpeller le Président de la République en lui adressant l’appel pour un changement de terminologie de « droits de l’homme » à « droits humains ». Cet appel a déjà été rallié par 64 associations et 46 personnalités.

La presse nationale et internationale relaye la Campagne 

La conférence de mobilisation du 21 mai 2015 a eu un retentissement majeur dans la presse nationale et internationale. Ainsi, le Guardian, le Telegraph et la BBC ont relayé la campagne. Sur le territoire national, elle a notamment été reprise par Le Parisien, France Inter ou encore L’Humanité. Cet engouement pour le sujet révèle la pertinence de cette exigence. 

Les représentants des institutions de la République Française n’ont pu ignorer cette mobilisation autour de la revendication du collectif. 

Nous souhaitons désormais des avancées tangibles de la part des institutions de la République Française  -particulièrement la CNCDH et l’ambassadrice des droits de l’homme- et espérons un soutien officiel du Président de la République.

« Le changement de terminologie est inéluctable !

Désormais ceux qui utiliseront « droits de l’homme » qui devront se justifier.

La légitimité du terme « droits humains » est une évidence. »

Sara Vilà, porte-parole du Collectif droits humains

Le collectif Droits humains, créé par des actrices et acteurs indépendants de la société civile, a lancé la campagne Droits humains pour tou-te-s, déjà ralliée par une centaine d’associations de tous horizons. Cette campagne vise à faire adopter par les pouvoirs publics l’expression « droits  humains » au lieu de « droits  de  l’Homme ».

 

 Communiqué Droits humains

 

 

Catherine Coutelle : « Ce combat que vous menez est loin d’être simplement « symbolique» »

21 mai

CREDITS ALAIN MONTAUFIER

CREDITS ALAIN MONTAUFIER

Ne pouvant participer à notre conférence de ce jeudi 21 mai, Catherine Coutelle, Députée de la Vienne, Présidente de la Délégation aux droits des femmes de l’Assemblée nationale, a tenu à adresser un message de soutien et d’adhésion.Elle a également affirmé son soutien dans Le Parisien daté du 21 mai 2015 :  http://www.leparisien.fr/espace-premium/actu/en-finir-avec-une-logique-discriminatoire-21-05-2015-4788465.php

« Quelques mots pour vous dire, tout d’abord, que j’aurais bien évidemment aimé être parmi vous ce soir et vous apporter de vive voix, tout mon soutien.  

Ce combat que vous menez, et je vous remercie, toutes et tous, de le mener, est loin d’être simplement « symbolique» : je suis convaincue que parler de « droits humains » est une réelle nécessité, d’autant plus dans le contexte mondial que nous connaissons. Je m’explique, avec un exemple sur lequel nous nous sommes battues au Parlement il y a peu : celui de l’industrie textile qui, en quelques décennies, s’est réorganisée en déplaçant sa production vers l’Asie, à la recherche du moindre coût. Qui a conscience qu’en achetant un Pull 29€ dans la grande surface voisine, l’ouvrière – puisque ce sont majoritairement des femmes – reçoit 18 centime d’euros, le peu qui reste après ce qui revient à la marque, au magasin, aux intermédiaires ?

Il faut hélas des catastrophes comme celle du Rana Plaza en 2013 pour obliger le monde à regarder en face ces terribles conditions de travail. Parmi les victimes de cette catastrophe, une grande majorité de femmes. Au Bangladesh elles sont  80%  des ouvrier-e-s du textile.

Dans un texte discuté il y a peu à l’Assemblée nationale, qui visait justement à améliorer ces conditions de travail, mais qui parlait de « Droits de l’Homme », j’avais expliqué qu’utiliser « droits humains » serait un message fort : pour dire aux grandes marques françaises, qui font fabriquer à bas coût en Inde, en Chine, au Bangladesh, que les droits des femmes sont des droits humains, et doivent être respectés. Cet amendement n’a pas été adopté, mais à une voix près, ce qui est, finalement, plutôt encourageant !

L’histoire de la langue française nous montre que les mots sont marqués par les inégalités entre les femmes et les hommes. Pour preuve : il a fallu attendre la loi pour l’égalité réelle du 4 août dernier pour que le code civil ne dise plus « en bon père de famille », pour parler de la conduite prudente et raisonnable d’un parent, homme ou femme ! Petit à petit, nous avançons. Continuons, pour en finir avec la logique discriminatoire encore véhiculée par la langue française et pour faire en sorte que la France parle à son tour de « droits humains », comme partout dans le monde.

Je vous souhaite une très belle conférence,

Catherine Coutelle »

Prenons la Une rejoint la mobilisation

20 mai

prenons la unePrenons la Une est un Collectif de femmes journalistes pour une juste représentation des femmes dans les médias et l’égalité professionnelle dans les rédactions.

En juillet 2013, Claire Alet, journaliste à Alternatives économiques, coordonne un hors-série sur l’égalité femmes-hommes au travail. Elle a commandé à une pigiste, Léa Lejeune, un article sur la place des femmes dans les médias et sur le plafond de verre dans les rédactions. Le constat est clair : malgré quelques progrès ces inégalités persistent. L’idée nait donc de mobiliser la profession sur ces questions pour faire bouger les choses plus vite. Ensemble, elles réunissent une trentaine de journalistes de différents médias web, radio, TV et presse écrite. En janvier 2014, Prenons la Une est né. Il publie son manifeste fondateur 3 mars 2014 dans Libération, et rassemble plus de 800 signatures.

Demain, jeudi, Rachelle Mulot, journaliste et membre de Prenons la Une, prendra la parole !

Pour mieux les connaître, c’est par là !

Avec Claudie Baudino, on ne badine pas avec les mots !

19 mai

Claudie BaudinoClaudie Baudino est politologue. Spécialiste des controverses linguistiques et des questions de représentation, elle a principalement travaillé sur les rapports entre genre et sexe dans la langue. Sa thèse analyse le débat politique sur la féminisation des noms de métier, elle a été publiée en 2001. Depuis, elle continue d’œuvrer dans le sens de la féminisation des métiers par ses articles, ouvrages et engagements politiques.

Notamment, elle a écrit l’article« Moi, Président, Elle, Première dame… » pour le Plus du Nouvel Observateur, ou encore«Dire l’usage, confisquer le pouvoir : Réflexion politique autour de la féminisation des noms de métier »[1]

Elle sera parmi nous jeudi 21 mai afin d’enrichir de son expertise notre rencontre et apporter des éléments de compréhension au blocage linguistique encore présent aujourd’hui.   


[1] dans Actes du colloque 20e anniversaire des Rectifications de l’orthographe de 1990 : enseignement, recherche et réforme, quelles convergences ?, éditions Honoré Champion, 2012.

Pré-Programme de la conférence du 21 mai, Paris, Mairie du 10e

18 mai

Sous réserve d’ajustements

Pour assister à la conférence, l’inscription préalable est obligatoire par e-mail : droitshumainspourtou.te.s@gmail.com 

Le programme est disponible en format PDF : fichier pdf 08.Programme 21 mai

La conférence est animée par Eloïse Bouton, journaliste indépendante et militante féministe, auteure de Confession d’une ex-Femen

17h30 Point d’étape sur la campagne Droits humains pour tou-te-s
par Sara Vilà, porte-parole du Collectif Droits humains pour tou-te-s
Présentation de la campagne de Zéromacho
18h00 Le point de vue du HCEfh (Haut Conseil à l’égalité entre les femmes et les hommes)
par Romain Sabathier, Secrétaire général du HCEfh
18h10 Expertises pour mieux déjouer les arguments Claudie Baudino, auteure de Politique de la langue et différence sexuelle, la politisation du genre des noms de métier
Eliane Viennot, historienne spécialiste des relations de pouvoir entre les sexes, auteure de Non, le masculin ne l’emporte pas sur le féminin !
Rachel Mulot, journaliste scientifique
18h40 Prises de paroles de représentant-e-s d’associations signataires de l’Appel
La Clef, les Femen, Equilibres & Populations, le Planning Familial
19h00 Débat et réflexions
Comment aller plus loin ?
19h15 Interpellation au Président de la République

 

L’Appel du collectif Droits humains (sur droitshumains.fr) permet de rendre visible l’ampleur de la mobilisation et de convaincre les actrices et acteurs politiques et institutionnel-le-s de la nécessité d’enclencher des changements immédiats. La liste des structures et des personnalités signataires est régulièrement mise à jour sur la version en ligne de l’Appel.

En parallèle, le collectif a lancé une pétition adressée au gouvernement français. Elle a pour vocation d’attirer l’attention du public sur la campagne, dont l’enjeu dépasse un simple débat terminologique. Cette pétition permet à chacun-e de s’approprier la campagne, en France comme dans la francophonie toute entière. Pour diffuser la pétition : change.org/droitshumainspasdelhomme

Contacts : droitshumainspourtou.te.s@gmail.com
Presse : Louis Guinamard, louis@taor.fr, 06 62 05 69 64
Associations et Appel : Géraldine Franck, geraldigne@gmail.com
Institutionnels : Annelise Garzuel, annelise.garzuel@noos.fr

 

1234

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus