La France utilise officiellement l’appellation Droits humains

4 déc

A l’occasion de la COP 21, les autorités françaises ont choisi d’utiliser la terminologie « Droits humains » pour désigner la journée du 10 décembre, jusqu’alors intitulée « Journée internationale des Droits de l’homme ». Un signe fort diffusé aux participant-e-s du monde entier rassemblé-e-s à Paris, qui permet d’envisager une prochaine généralisation.

Capture d’écran 2015-12-04 à 09.18.17Le Guide des espaces Génération climat est on ne peut plus clair. Dans son calendrier des événements liés à la COP 21, en page 14, à la date du 10 décembre, figure le terme Droits humains.

L’utilisation du terme « Droits humains » ne peut être le fait d’une bourde ou du acte manqué. Il résulte plus probablement d’une prise de conscience de la nécessité d’opérer ce changement. D’autant que , aux yeux des participant-e-s du monde entier , la traduction littérale du terme « Droits de l’homme » apparaît difficilement acceptable et profondément sexiste.

Un changement d’autant plus marquant que le document s’ouvre sur des messages du président de la République, du ministre des Affaires étrangères et du Développement international, Laurent Fabius, et de la ministre de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie, Ségolène Royal.

Déjà, en octobre dernier, Laurent Fabius avait affirmé à propos des Droits humains : « J’ai bien compris de quoi il s’agit » (voir notre article du 21 octobre 2015). Il semble que son message ait été entendu et assimilé dans le cadre de la préparation de la COP 21.

Nous appelons dès lors le président de la République et le ministre des Affaires étrangères à poursuivre dans cet élan. Nous réitérerons notre appel le 10 décembre, à l’occasion de la Journée internationale des droits de l’Homme (voir notre programme). En espérant que l’appellation Journée internationale des droits humains sera effective dès l’édition de 2016.

 

Pas encore de commentaire

Laisser une réponse

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus